Exposition temporaire

jeudi 26 septembre 2019 — dimanche 7 mars 2021

Nuits

Inspirée des récits inédits d'auteurs québécois

Tantôt majestueuse, envoûtante, séduisante, inquiétante ou tout cela à la fois, la nuit se dévoile sous différentes formes. Pour mettre en lumière ce thème fascinant, le Musée Stewart vous invite à découvrir l’exposition Nuits, une expérience unique, oscillant entre fiction et réalité, qui plonge le visiteur dans quatre univers nocturnes grâce aux récits originaux d’auteurs québécois de renom.

Accompagné d’un livret et grâce aux stations d’écoute, le visiteur a le plaisir d’explorer la nuit céleste avec Éric Dupont, d’affronter la peur du noir de la nuit imaginaire avec Dominique Demers, d’arpenter la nuit urbaine avec Heather O’Neill et de s’immiscer dans la nuit intime avec Simon Boulerice. Leurs histoires prennent vie dans une mise en scène théâtrale réalisée par Pierre-Étienne Locas aux côtés d’une variété d’artefacts surprenants issus des collections du Musée Stewart et du Musée McCord.

Auteurs

Dominique Demers

Docteure en littérature jeunesse, écrivaine, et conférencière, Dominique Demers est bien connue pour ses livres jeunesse qui lui ont valu de nombreux prix. Pour l’année 2009-2010 seulement, elle a remporté quatre distinctions prestigieuses : le Prix jeunesse des univers parallèles, le Prix Québec/Wallonie-Bruxelles et le Prix des lecteurs 15-18 ans Radio-Canada/Centre FORA pour Jacob Jobin, Tome 1 – L’Élu, ainsi que le Prix Raymond-Plante pour son engagement exceptionnel dans le monde de la littérature jeunesse.

Ses premiers romans destinés aux adultes, les best-sellers Le Pari et Marie-Tempête, lui ont permis de conquérir des milliers de lecteurs. Certaines de ses œuvres ont de plus fait l’objet d’adaptations cinématographiques et la série Mlle Charlotte s’est vendue au Québec et en France à près d’un demi-million d’exemplaires, sans compter les traductions! Une infirmière du tonnerre, un 8e titre inédit, s’est ajouté à la populaire série en 2018.

Eric Dupont

Eric Dupont est né en 1970 à Amqui, au Québec. À l’âge de seize ans, il quitte sa Gaspésie natale pour une année d’études en Autriche. Happé ensuite par la grande ville, il vivra notamment à Ottawa, Salzbourg, Berlin, Toronto et Montréal. Auteur de Voleurs de sucre, La logeuse et Bestiaire, il est récipiendaire de plusieurs prix littéraires, dont le Prix des libraires et le Prix des collégiens en 2013, pour son roman La fiancée américaine, aussi finaliste au Scotiabank Giller Prize 2018. Dans son tout dernier roman intitulé La route du lilas, publié en 2018, il invite le lecteur à l’accompagner dans un road trip horticole à travers l’Autriche, le Brésil et l’Amérique du Nord.

Ses écrits sont caractérisés par des interventions inopinées du surnaturel dans le monde réel, un humour parfois mordant et un ton léger qui n’exclut jamais la profondeur.

Heather O’Neill

Heather O’Neill est une romancière, nouvelliste et essayiste. Son oeuvre, incluant Lullabies for Little Criminals (La ballade de Baby), The Girl Who Was Saturday Night (Mademoiselle Samedi soir) et Daydreams of Angels (La vie rêvée des grille-pain), lui a valu d’être finaliste deux années de suite pour le Prix littéraire du Gouverneur général (catégorie Fiction), le prix Orange de la fiction et le prix Giller de la Banque Scotia.

Elle a remporté le prix CBC Canada Reads, le prix Paragraphe Hugh MacLennan pour une œuvre de fiction et le prix Danuta Gleed. Son dernier roman s’intitule The Lonely Hearts Hotel (Hôtel Lonely Hearts). Elle est née et a été élevée à Montréal, où elle vit aujourd’hui.

Simon Boulerice

Formé en écriture, en danse et en théâtre, Simon Boulerice est un touche-à-tout épanoui. Chroniqueur radio (Plus on est de fous, plus on lit!) et télé (Formule Diaz et maintenant Cette année-là), il navigue également entre le jeu, la mise en scène et l’écriture.

Il écrit du théâtre, de la poésie et des romans, tant pour adultes que pour enfants. Parmi sa quarantaine de titres publiés, il est l’auteur des célébrés Simon a toujours aimé danser, Martine à la plage, Javotte, Edgar Paillettes, PIG, Les garçons courent plus vite, Florence et Léon et L’Enfant mascara.

Ses œuvres, traduites en sept langues, ont été nommées, notamment, aux Prix littéraires du Gouverneur général, aux Prix des libraires et aux Prix de la critique. À 37 ans, Simon Boulerice fait encore la split au moins une fois par jour. Pour l’heure, ses os et ses muscles tiennent bon.

À ne pas manquer

PRÉSENTÉE PAR
PARTENAIRES DE L'EXPOSITION

Soyez parmi les initiés!

Abonnez-vous à nos envois pour être informé en primeur de nos expositions et activités.

Abonnez-vous maintenant!